jeudi 13 octobre 2016

"Viens là toi !"

Bonjour à toutes et à tous ! :D

Bon, ce post est un peu particulier parce qu'il est écrit à chaud ... Je rentre du travail (je suis vendeuse) et je suis encore très énervée de ma mésaventure de tout à l'heure. Je vous replace un peu le contexte : quand, à mon boulot, on doit aller mettre les cartons à la poubelle. Jusque là à part vous raconter ma vie rie de bien intéressant. Il y a parfois des mecs, je dirais entre une vingtaine et une trentaine d'années. Je les avais déjà vu plusieurs fois, je suis dans un centre commercial donc ils "traînent" souvent à ne rien faire de leur journée et se partagent un grec à 10. Mais bref, là n'est pas le problème. 


Je sors donc les poubelles, et j'ai mon badge du magasin (qui prouve bien que je bosse et que j'ai pas que ça à faire de parler). De loin je les voit posés sur le banc juste à côté de la benne mais j'y prête pas attention, je les regarde pas ni rien du tout. Je reste bien concentrée sur ma trajectoire. Je sens bien que tout le long ils me regardent passer mais ne disent rien. Là je repasse devant eux pour rentrer dans le centre commercial et il y a en a un qui lâche LA phrase à ne pas dire "Viens là toi". Mille choses sont passées dans ma tête à ce moment là :
1. Je lui saute dessus et je lui fais du mal = mauvaise idée je ne sais pas me battre, ils sont 10 je suis toute seule, et j'ai autant de force qu'une mouche en fin de vie. 
2. Je lui met la honte avec une phrase bien placée qui lui "clouera le bec" comme on dit = encore une fois je suis toute seule ils sont 10 et c'est pas le genre de mecs qu'il faut énerver. 
3. Je ne dis rien et je trace mon chemin la tête baissée = c'est pas mon genre et j'ai ressenti une telle colère à ce moment là que je n'aurais pas pu.


J'ai opté pour un arrêt sur image, je me suis lentement retournée. Je n'ai pas sourie mais je l'ai regardé comme ci c'était le mec le plus stupide de l'univers et j'ai haussé les épaules d’incompréhension. Je l'ai même pas regardé, j'ai juste fait un bref regard de passage sur chacun d'eux (je ne sais pas qui m'a parlé). Puis je suis retournée vers le centre commercial, paisible. Bon, je vous cache pas que j'étais pas hyper paisible non plus mais je le laissais croire dans mon attitude. J'ai ensuite entendue le fameux : "Tu fais trop la meuf". J'avais envie de lui répondre tellement de trucs mais je me suis retenue, je ne suis pas folle quand même, je vais pas aller les provoquer. Déjà qu'avec aucune provocation ses malades arrivent à te faire chier alors j'imagine pas si tu les cherchent ...  Le reste des propos je ne les ai pas écoutés. Je suis retournée travailler (en colère quand même).

Je ne me serais pas vu vous écrire un article sur ce que l'on peut qualifier de harcèlement car jusque là, le harcèlement de rue je ne le connaissais que par ce que je lisais sur des blogs, sur des forums, ... Je ne prend que très rarement les transports, je sors souvent dans des endroits que je connais bien et en groupe (donc sa dissuade). Je n'avais donc pas autant de "risques" de me trouver face à des gens assez stupides pour croire qu'une fille/femme soit là uniquement pour leur bon plaisir.


Je sais que mon article ne changera pas grand chose, qu'il ne fera pas bouger et mûrir les personnes qui le font ou qui en sont témoins mais ne disent rien, mais il fallait que je l'écrive. Au moins pour mettre noir sur blanc ce que je pense, pour ceux qui, comme moi, avant, ne pouvait pas se mettre à la place des victimes de harcèlement à cause de la non compréhension; vous avez un avis à chaud sur ce qu'il se passe dans leurs têtes. J'ai bien conscience que j'ai eu de la chance et que ce n'était rien en comparaison de ce qui arrive malheureusement trop souvent, mais c'est déjà quelque chose. Et c'est déjà trop. 

- Nellia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire